Les co-fondateurs du Réseau des donateurs pour la paix n’oublieront jamais le 26 septembre 2009. Ce jour-là, Brian Bronfman, Marcia Wetherup, et Dino Grifo ont eu l’immense honneur d’accueillir sa sainteté le Dalaï-lama à Montréal.

Le Réseau venait d’être créé quelques mois plus tôt et l’une de leur première activité a été de coordonner la visite du grand maître du bouddhisme tibétain en organisant un atelier avec 500 enseignants du Québec qui s’apprêtaient à donner les cours du programme culture, éthique et religion aux élèves du secondaire.

Lors de cette  visite, le Dalaï-Lama a été invité à donner une conférence publique sur le thème : « L’éducation du cœur : la puissance de la compassion. » Des centaines de Montréalais ont eu le privilège d’entendre son message de paix et d’espoir pour mieux vivre en paix.

« Le message du Dalaï-Lama cadre bien dans la mission du Réseau des donateurs pour la paix qui vise à promouvoir la paix dans notre quotidien et nous incite à faire une différence », note Dino Grifo qui a aussi été le président de la Fondation du Dalai-Lama à Montréal. « Comme le dit si bien le Dalaï-Lama, la planète n’a pas besoin davantage de vedettes, elle a désespéramment besoin de bâtisseurs de paix, de guérisseurs, de conteurs et d’amoureux de toute sorte pour assurer la paix et c’est ce qu’on veut faire avec le Réseau. »

Brian Bronfman partage son enthousiasme en repensant à la visite de sa sainteté. « Je considère le Dalaï-lama comme l’une des voix les plus respectées dans le monde pour aborder les enjeux de paix. C’est vraiment un homme de compassion qui ne laisse personne indifférent », note-t-il. « Sa visite m’a beaucoup inspiré et m’a convaincu de la mission du Réseau qui vise à promouvoir l’harmonie sociale à Montréal. La paix pour nous est  justement de créer des relations saines et des ponts pour faire face à l’adversité. »