Le Dawson Peace Center organise, comme chaque année, une série d’activités et de conférence à l’approche de la Journée internationale de la paix. La Dre Alaa Murabit a inauguré la semaine de la paix, le 14 septembre, devant une salle pleine venue entendre le récit de son parcours exceptionnel et son appel à la mobilisation pour atteindre l’égalité entre les hommes et les femmes.

Originaire de la Saskatchewan, Alaa Murabit a grandi dans une famille de 11 enfants. Sixième de la lignée, elle a raconté que ses parents ont toujours accordé autant d’importance autant aux filles qu’aux garçons de sa classe. À l’âge de 15 ans, sa famille déménage à Zawiya en Lybie où elle commence à militer pour la paix. Alors étudiante en médecine, elle fonde l’organisme la Voix des femmes libyennes en 2011; peu après le soulèvement populaire dans son pays qui mena à la chute du président Mouammar Kadhafi.

Depuis, la jeune militante de 28 ans multiplie les apparitions publiques pour sensibiliser le monde au sort des femmes des pays en conflit et incite les jeunes femmes à s’engager davantage dans les organisations. La Dre Alaa Murabit est aussi reconnue comme étant une experte des Nations unies en développement durable et en sécurité. Cette Canadienne d’origine libyenne figure parmi les 30 jeunes de moins de 30 ans qui font une différence dans le monde.