La violence à l’égard des femmes et des filles demeure un problème majeur dans notre société. Malgré tout le travail fait jusqu’à maintenant sur la reconnaissance, la prévention, et l’intervention de la violence, la bataille est loin d’être gagnée au Québec. Le taux de violence familiale est d’ailleurs plus élevé à Montréal que dans les autres grandes villes canadiennes selon le dernier rapport des Signes vitaux de la Fondation du Grand Montréal.

En décembre dernier, le Réseau des donateurs pour la paix et ses partenaires ont donc réuni une soixantaine de personnes de divers secteurs dont des intervenants de la santé, des chercheurs universitaires, des représentants du gouvernement et de plusieurs organismes communautaires et d’hébergement, pour réfléchir aux moyens à prendre pour prévenir la violence faite aux femmes et aux filles.

La violence à l’égard des femmes et des filles demeure un problème majeur dans notre société. Malgré tout le travail fait jusqu’à maintenant sur la reconnaissance, la prévention, et l’intervention de la violence, la bataille est loin d’être gagnée au Québec. Le taux de violence familiale est d’ailleurs plus élevé à Montréal que dans les autres grandes villes canadiennes selon le dernier rapport des Signes vitaux de la Fondation du Grand Montréal.

En décembre dernier, le Réseau des donateurs pour la paix et ses partenaires ont donc réuni une soixantaine de personnes de divers secteurs dont des intervenants de la santé, des chercheurs universitaires, des représentants du gouvernement et de plusieurs organismes communautaires et d’hébergement, pour réfléchir aux moyens à prendre pour prévenir la violence faite aux femmes et aux filles.

World café pour combattre la violence faite aux femmes

Marcia Wetherup et Brian Bronfman parlent de l’importance de combattre la violence faite aux femmes
www.goodnesstv.org

World Café to combat violence against women

Marcia Weherup and Brian Bronfman talk about the importance fighting violence against women
www.goodnesstv.org